Maillot Equipe De France Pas Cher, 20 ans, l'accélération de l'internationalisation de l'enseignement supérieur, la concurrence de plus en plus féroce. France jouer dans ce domaine, quel genre de rôle? Quelles sont ses forces et ses lacunes? "Nouvelles du Monde» a récemment publié un rapport de recherche répond à ces questions.

"Glimpse de l'enseignement supérieur hors de France" est Fabius, Vallotton - Mme Baylor Kassem et East Mount trois derniers ministres à "stratégie française" pour construire les institutions. Ceci est le plus complet au cours des dernières années, un rapport sur la meilleure qualité.

Survêtement Foot Pas Cher, Le rapport note que la France a lancé 604 syllabus étrangers, diplômes migration à l'étranger de près de 326 types dans le monde, a ouvert 140 écoles, y compris les écoles de franchise (62), Campus International University (40) et les écoles partenaires (38 ).

Ces écoles ont reçu 37.000 étudiants, dont 38 pour cent en Asie, 28% en Afrique, 18% dans le Proche-Orient. Le Maroc, le Vietnam et la Chine se développent en France que tout autre pays en dehors de l'enseignement supérieur. En termes de nombre d'étudiants comptabilisés, haut chinoise (4514 étudiants) dans plus de Liban et le Maroc.

Les investissements étrangers dans le développement de la plupart des écoles sont des écoles d'ingénieurs, a reçu près de 7000 étudiants, 87 pour cent en Asie, 13% en Afrique. Les étudiants des écoles de commerce, mais seulement 3.000 culture étrangère.

Dans l'ensemble, l'enseignement supérieur français à l'étranger a porté sur le niveau de la maîtrise et le niveau de la deuxième étape, ou concentrée dans certains domaines spécifiques, tels que l'industrie de l'hôtel, la mode, etc., la taille limitée de l'école, beaucoup moins que le Royaume-Uni ou en Australie. 57% de tous les cours enseignés en français. Mais en Chine, près de la moitié du cursus scolaire français enseigné uniquement en anglais.

l'enseignement supérieur international est un énorme marché potentiel pour le développement: aujourd'hui, il y a près de 200 millions d'étudiants à travers le monde, seulement un peu plus de 10 ans, le nombre a doublé. Les nombres ont grimpé principalement dans l'hémisphère sud. En 2000, les étudiants «BRIC» (Brésil, Russie, Inde et Chine) pays moins d'un quart, et maintenant, plus de trois-quarts. Entre aujourd'hui et 2030, le nombre total d'étudiants universitaires doublera la concurrence mondiale entre les écoles ne deviendra plus intense.